Bavik

C’est en 1894 qu’ Adolphe De Brabandere, crée une brasserie dans la commune de Bavikhove. Cette même année, un de ses enfants, Joseph élabore son premier brassin. C’est Albert, le fils de Joseph, qui reprend les rênes de la brasserie en 1929 et qui va lui faire connaître une croissance permanente.
Alors qu'avant 1950 la bière n'était vendue qu'à des cafés et des particuliers, Albert se tourne ensuite vers les négociants en bière. C'est également à cette époque que les bières de type Pils ont commencé leur percée. Le réseau commercial s'est élargi, et par l'intermédiaire des négociants en bière, les produits Bavik et Bon-Val se sont retrouvés en Flandre occidentale et orientale et dans le Hainaut.
Mais au milieu des années ‘70, le négoce de la bière connait des moments difficiles du fait de la montée en puissance de nombreuses grandes surfaces, ce qui conduit la brasserie à investir résolument dans un autre secteur, à savoir l'horeca. Et c'est ainsi que la clientèle horeca est passée de 150 en 1975 à un millier au centenaire de l'entreprise.
C'est aussi à cette époque que nait la "Petrus Oud Bruin", une bière qui rencontre un franc succès, menant même cette bière à devenir le sponsor principal de l'équipe de football KSV Waregem à une époque où cette équipe s’était hissée au stade des demi-finale en Coupe de l'UEFA. Cette publicité a permis à la Petrus Oud Bruin d'engendrer également la Petrus Triple et la Petrus Spéciale. Vincent n'a malheureusement pas pu vivre tout cela, il est décédé en 1986 à l'âge de 32 ans. Quelques années plus tard, la brasserie connait un nouveau succès avec la Wittekerke.
Aujourd'hui, quatre générations après sa création, la Brasserie Bavik reste une entreprise indépendante aux mains de la famille.

Bavik

Bavik

C’est en 1894 qu’ Adolphe De Brabandere, crée une brasserie dans la commune de Bavikhove. Cette même année, un de ses enfants, Joseph élabore son premier brassin. C’est Albert, le fils de Joseph, qui reprend les rênes de la brasserie en 1929 et qui va lui faire connaître une croissance permanente.
Alors qu'avant 1950 la bière n'était vendue qu'à des cafés et des particuliers, Albert se tourne ensuite vers les négociants ... Lire la suite